Pierre Dessers

!Informations de profil et contact disponibles que si complétés par la personne en question

Pierre site elections

Près de chez vous... Proche de vous

Elections : Régionales

Region : Liège (Liège)

parti politique : Listes Destexhe

Position sur la liste : 11

Evaluation de Pierre Dessers par nos visiteurs

3.5/5 (5 votes)

Score par critère (du meilleur au pire) :

1 3.8/5
2 3.6/5
3 3.6/5
4 3.6/5
5 3.6/5
6 2.8/5

Avis et propositions sur les grands sujets politiques

politique économique

Evaluation de la situation actuelle

5/10

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

SIMPLIFIER LA GESTION PUBLIQUE* : réduire le nombre d’élus (de moitié) et d’intercommunales et fusionner les CPAS/communes et les zones de police à Bruxelles; retirer le paiement des allocations de chômage aux syndicats et les doter de la personnalité juridique;
RÉDUIRE LES IMPÔTS ET DIMINUER DE 1% PAR AN LES DÉPENSES PUBLIQUES ADMINISTRATIVES : la dynamique créée sera affectée à la réduction progressive du précompte immobilier sur l’habitation principale, à diminuer les taux de l’impôt sur le revenu et à augmenter les pensions

Environnement

Evaluation de la situation actuelle

3/10

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

RETARDER LA SORTIE DU NUCLÉAIRE CAR NOUS SOMMES ÉCO-RÉALISTES : nous atteindrons les objectifs climatiques par l’innovation humaine, pas par une écologie « punitive » ; limiter puis interdire les suremballages dans la grande distribution; lutter contre tout type de pollution par l’innovation et l’éducation pas de façon taxatoire…. favoriser les productions locales et les circuits courts…

Mobilité

Evaluation de la situation actuelle

3/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

Rénover le réseau routier wallon et bruxellois qui est dans un état lamentable. • Encourager les alternatives à la voiture et le recours à une mobilité « douce » (entre autres avec des pistes cyclables sécurisées). • Développer l’offre de services de transports en commun dans les zones rurales en maintenant et en rouvrant les gares afin de desservir les localités actuellement abandonnées par les services publiques…  mais être éco-réaliste car la voiture électrique n’est ni accessible a tous, ni moins polluante au niveau global et le relief de la wallonnie ne permet pas a tous de pratiquer le vélo !

sécurité

Evaluation de la situation actuelle

5/10

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

 Osons la vérité !  POUR UNE JUSTICE DISSUASIVE ET ÉQUILIBRÉE :
• Instaurer la « Tolérance zéro » : la première infraction ou le premier délit doivent être rapidement punis, y compris pour les mineurs et y compris pour les incivilités, mais pas spécialement par une peine privative de liberté. Le délinquant pourrait être tenu, par exemple, de réparer les conséquences de ses actes ou de payer immédiatement une contravention, puis être soumis à une forme de contrôle judiciaire pour une durée limitée.
• Porter la garde à vue à cinq jours (120 heures) en matière de terrorisme et de crime organisé.
• Instaurer la procédure de « comparution immédiate » (au plus tard dans les deux mois) pour les délits simples ne nécessitant pas une longue enquête ou une mise à l’instruction.
• Encourager à l’application de la procédure de « plaider coupable », adoptée en 2016.
• Prévoir la détention provisoire « automatique » jusqu’au jugement pour les délits d’atteinte aux personnes (coups et blessures), les crimes sexuels et tous les délits commis à l’égard de personnes vulnérables (enfants, personnes âgées, malades et handicapés).
• Exécuter un minimum de la moitié d’une peine avant toute possibilité de libération conditionnelle (comme en France, aux Pays-Bas et en Suède, les détenus n’ont droit à une éventuelle libération conditionnelle qu’après les 2/3 de leur peine) Renvoyer les délinquants étrangers dans leur pays d’origine pour l’exécution de leur peine au tiers
de celle-ci, mesure assortie d’une interdiction du territoire de minimum dix ans après exécution de la peine.
• Revoir l’ensemble du dispositif relatif à la récidive pour le rendre plus sévère.
• Créer un fichier des délinquants sexuels et interdire au délinquant sexuel de revenir habiter la commune où les faits ont été commis après sa libération.
• Instaurer une « majorité pénale » (aujourd’hui inexistante) et la fixer à 16 ans pour tous les délits et crimes d’atteintes à la personne et les délits graves contre la propriété (la délinquance des mineurs n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’elle était lorsque les lois de « protection de la jeunesse » ont été adoptées).
• Revoir la loi sur la protection de la jeunesse et les missions des IPPJ pour introduire la notion de « sanction » en plus de la fonction « éducative ».

CONTRE LE TERRORISME ET L’EXTRÉMISME :
• Renforcer les peines pour infraction terroriste, en prévoyant systématiquement une peine de sûreté pour les terroristes et leurs complices.
• Ne pas laisser revenir en Belgique les djihadistes détenus en Irak et en Syrie qui doivent être, sauf exception, jugés et détenus sur place.
• Déchoir de la nationalité les terroristes double-nationaux et les expulser à l’issue de leur peine.
• Prononcer la dissolution immédiate de toute organisation prêchant la haine.
• Isoler les détenus terroristes et les détenus de droit commun radicalisés du reste de la population
carcérale afin d’éviter toute « contagion ».
• Mettre sur pied, comme en France, et comme le souhaitent les directions des prisons, un « service de renseignement pénitentiaire » pouvant placer sous surveillance, y compris par des « mesures spéciales », les détenus radicalisés et leurs cellules et veiller à ce que le fonctionnement de ce service soit intégré au « Plan Radicalisme ».
• Charger la Sûreté de l’État et les services de police spécialisés, de la surveillance des mosquées particulièrement signalées et autres lieux où des discours de haine ou d’incitation à la violence ou d’incitation au non-respect de la loi sont tenus, en vue de fermer ses lieux, de permettre des poursuites judiciaires systématiques et d’expulser les ressortissants étrangers qui se livreraient à ces discours. Intégrer ces missions au « Plan Radicalisme ».
• Renforcer, dans chaque zone de police, la formation de fonctionnaires spécialement chargés du suivi des phénomènes de radicalisation et agissant en coopération avec la Sûreté de l’Etat et les services de police spécialisés.
• Intensifier la coopération entre les services en vue d’atteindre un échange optimal d’informations.

sport

Evaluation de la situation actuelle

5/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

• Refédéraliser le sport de haut niveau (un seul Centre d’excellence par discipline).
• Instaurer un « tax-shelter » sur les infrastructures sportives amateurs en Belgique, à l’instar de ce
qui a été fait pour le cinéma belge.
• Construire, en partenariat avec le privé et l’Association Royale belge de Hockey, un Centre européen
d’excellence de hockey à Bruxelles, à Uccle Sports, avec un stade de 7 000 places.
• Interdire le port de signes religieux ou convictionnels dans le sport, à tous les niveaux.
• Effectuer une étude précise sur la prise en charge des différentes formes de handicaps et sur
l’adaptation de services publics et des infrastructures publiques.

bonne gestion

Evaluation de la situation actuelle

10/10

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

• Réduire le nombre Conseillers communaux, en Wallonie comme à Bruxelles, à 20, au lieu de 49, aujourd’hui, dans les plus grandes communes.
• Réduire de moitié, voire plus les collèges échevinaux : 1 Bourgmestre et 4 échevins quelle que soit la taille de la commune.
• Fusionner les CPAS avec les communes (comme en Flandre).
• Réduire le nombre de parlementaires (50 au lieu de 75 en Wallonie, 50 à Bruxelles avec 40 francophones et 10 famands).
• Interdire le cumul d’une fonction parlementaire avec celle de bourgmestre ou d’échevin.
• Réduire le nombre de ministres à 5 par gouvernement régional, et à 9 au fédéral (au lieu de 15, actuellement).
• Réduire le nombre d’intercommunales et de para-régionaux créés pour gérer une matière spécifque pour laquelle existe une administration.
• Réduire drastiquement les compétences et budgets des provinces qui ne garderaient un rôle qu’en matière d’identité provinciale (gouverneur et quelques services) et de tourisme, mais plus en matière d’enseignement, de formation ou de santé (modèle famand).
• La réduction des compétences des Provinces doit s’accompagner d’une réduction de la fscalité dans toutes les provinces (aujourd’hui la fiscalité est plus élevée dans le Hainaut et à Liège). Ces réductions seront accompagnées de plans de transition afin de garantir la continuité du suivi des dossiers en cours.
• Augmenter drastiquement le contrôle des intercommunales et ASBL se voyant confer la gestion de fonds et de programmes publics afin d’éviter la répétition de scandales du type « Publifn ».
• Limiter l’inflation législation et réglementaire avec obligation de publier la loi coordonnée incluant une modification de la loi. Toute nouvelle loi ou nouveau règlement doit entraîner une analyse approfondie de la législative existante et de la possibilité de la simplifier. Les lois doivent se concentrer sur les principes et objectifs à rencontrer et ne pas définir la façon dont les structures impactées vont faire pour rencontrer ces objectifs.
Dépolitiser et objectiver les nominations.

participation citoyenne

Evaluation de la situation actuelle

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

Donner un temps de parole équitable, dans les médias audiovisuels, à tous les partis démocratiques qui se présentent à l’élection.
• Introduire la possibilité de recours en urgence auprès du CSA et des tribunaux en cas de contestation pendant la campagne électorale. Revoir le règlement électoral de la RTBF qui avantage de façon excessive les « grands partis ».
• Réfléchir à la possibilité d’instaurer en Région wallonne et en Région bruxelloise, un scrutin majoritaire à deux tours.
Plus particulièrement sur la citoyenneté…
• Lutter efficacement contre toutes les formes de harcèlement.
• Travailler, au niveau européen, pour en finir avec l’anonymat sur internet : si toute personne doit garder le droit de communiquer, sur les réseaux sociaux, de manière anonyme, les opérateurs et gestionnaires de réseaux devraient être à même d’identifier tout intervenant pour qu’il réponde pénalement de ses actes en cas de délit.
• Encourager davantage l’égalité des sexes, notamment dans le domaine du travail (salaires,
promotions, nominations) et lutter contre le « plafond de verre ».

Informations complémentaires

Non professionnel de la politique et déçu de la gestion actuelle de notre région, j’ai décidé de participer activement a son redressement et a l’amélioration du cadre de vie de tous ses citoyens…

Lorsque Alain Destexhe a décidé de quitter le MR pour créer son propre parti j’ai lu les 10 points principaux de son programme et son slogan “osons la vérité…. j’ai été convaincu de la justesse de ses propos et ai proposé mes services au tout nouveau parti en constitution.

Beaucoup de citoyens se retrouvent dans nos propositions qui sont accessibles sur le site https://www.listesdestexhe.be/le-programme/  

J’en veux pour preuve qu’en seulement 25 jours il y a eu assez de candidats et de candidates (nous respectons la parité) pour déposer des listes partout en Wallonie et a Bruxelles tant au fédéral qu’au régional…  attirés comme moi par la justesse des propos, le rejet de la langue de bois comme le rejet des extrêmes droites et gauche pour créer un parti démocratique de droite et centre droit dans le plus grand respect des droits de l’homme et de nos législations et traditions nationales…

Si vous souhaitez en parler n’hésitez pas a m’interpeller et je vous ouvrirai mon cœur de citoyen prêt a s’engager pour tous sans but financier ou d’ambition personnelle autre que celle d’aider.

A bientôt et merci pour votre confiance. Pierre Dessers   pierre.dessers@live.be   +32476898640