Stéphane Wathelet

!Informations de profil et contact disponibles que si complétés par la personne en question

57821793_659027037851423_7224849296472932352_n

Osons la Vérité - En route pour le changement politique

Elections : Régionales

Region : Namur (Namur)

parti politique : Listes Destexhe

Position sur la liste : 1er Suppléant

Evaluation de Stéphane Wathelet par nos visiteurs

3.4/5 (4 votes)

Score par critère (du meilleur au pire) :

1 3.5/5
2 3.5/5
3 3.5/5
4 3.5/5
5 3.3/5
6 3.3/5

informations de contact

Pour contacter Stéphane Wathelet

stephane.wathelet.listesdestexhe@gmail.com

CV (politique) de Stéphane Wathelet

Etudes et autres expériences

Depuis Septembre 2018

Feature Designer Data - Feature Specialist Channel

Feature Designer Data : Fonction équivalente de chef de Projet pour le domaine des Datas

Feature Specialist Channel : Responsable du respect du planning dans la phase d’analyse des projets liés aux applications mobiles des Clients Public et Corporate

Septembre 2015 à Septembre 2018

Data Specialist Insurance

Responsable du reporting commercial de l’activité Bancassurance

Contacts réguliers avec la haute hiérarchie

Avis et propositions sur les grands sujets politiques

politique économique

Evaluation de la situation actuelle

7/10

Importance du sujet

9/10

Avis et Propositions

La Belgique figure dans le Top 3 mondial des dépenses publiques (53 % du PIB) et dans le Top 3 mondial en
termes de fiscalité tant pour les entreprises que pour les particuliers : nous payons trop d’impôts. Et ce pour
un retour vers la société souvent trop limité.
Le pouvoir d’achat de la population, et en particulier des classes moyennes stagne, au mieux, quand il ne
baisse pas.
Les impôts et la complexité administrative découragent les initiatives, les entreprises ont toujours un handicap
de compétitivité par rapport aux pays voisins et les délocalisations ont des conséquences sociales désastreuses.
Le coût du système politique et administratif est particulièrement élevé et les subsides alloués de manière
aléatoire ou clientéliste.
Nous pensons que pour être « librement consenti » par le contributeur, l’impôt doit être proportionné et juste
et permettre des dépenses publiques efficaces.
Les entreprises belges conservent un handicap important en matière de compétitivité par rapport aux pays
voisins.
On peut, bien entendu, comme certains le font souvent, accuser la « mondialisation », et c’est vrai qu’elle
frappe durement le monde industrialisé et, spécialement la Belgique. Mais la mondialisation est une réalité.
On ne peut s’y opposer – ceux qui disent le contraire sont des démagogues – et elle va encore s’accentuer dans
les années à venir. L’arrivée progressive de l’Intelligence artificielle (IA) va de nouveau augmenter la pression
sur l’emploi. Nous n’y sommes pas préparés.
Le coût du travail est trop élevé en Belgique et le poids des charges fiscales et sociales est démesuré.
Il faut donc mieux s’adapter au paysage économique mondial, en développant des métiers nouveaux et en se
positionnant plus fermement dans les secteurs qui sont « porteurs » et dans lesquels nous pouvons faire valoir
une « excellence belge » : les services, les technologies de pointe, le numérique, l’aéronautique, les industries
de défense, l’environnement, l’industrie agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique, etc.

Quelques idées pour libérer des fonds afin de relancer l’économie :

Rejeter tout nouvel impôt, taxe, cotisation ou prélèvement qui hausse globalement la charge fiscale
ou parafiscale pesant sur les entreprises et les personnes.
• Ramener la TVA sur l’électricité à 6 %.
• Diminuer progressivement le précompte immobilier sur la résidence principale.
• Supprimer tout impôt sur les premiers 15 000 euros gagnés en augmentant la quotité de revenu
exempté d’impôt à hauteur de 15 000 euros, hors enfants à charge.

Diminuer de 1 % par an les dépenses publiques administratives, avec l’objectif, à moyen terme,
de les ramener au niveau de l’Allemagne et des Pays-Bas (44 % du PIB) et réduire les impôts en
conséquence.
• Recentrer en priorité les budgets et les investissements sur les fonctions régaliennes de l’État (la
sécurité, la police, la justice)
• Inscrire dans la Constitution un maximum absolu de 45 % de prélèvements globaux (impôts, taxes,
charges sociales…) tous niveaux de pouvoir confondus.
• Supprimer les droits de succession entre époux, les plafonner à 15 % en ligne directe et à 45%
pour les autres catégories.

Alléger les contraintes des PME en diminuant les frais notariaux et administratifs lors de la création
d’une entreprise et en les soutenant dans la transition numérique.
• Simplifier les procédures administratives de liquidation ou dissolution d’une société et les rendre
moins coûteuses.
• Rendre la TVA exigible seulement au moment de la réception du paiement afin de ne plus pénaliser
les PME qui doivent avancer la TVA à l’administration.

Environnement

Evaluation de la situation actuelle

7/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

La Belgique ne contribue aux émissions mondiales de CO2 qu’à hauteur de 0,2 %. Les principales
sources de pollution en Belgique sont : le transport routier et le chauffage.
Face à cette réalité, beaucoup de solutions proposées sont irréalistes où constituent des expérimentations
hâtives, non maîtrisées et sans effet concret : ce n’est pas en couvrant la Belgique d’éoliennes, chères, peu
productives et visuellement polluantes que l’on sauvera la planète.

Je suis partisans d’une politique énergétique, environnementale et de mobilité réaliste mais pas «
autopunitive » et je suis aussi conscient, que s’il faut évoluer, il n’existe pas de solution simple à des
problèmes complexes : la plus grande part de la pollution mondiale provient d’Asie, des États-Unis, de Russie
ou… d’Allemagne (pays qui a renoncé au nucléaire pour le remplacer par… le charbon et le lignite).

Mobilité

Evaluation de la situation actuelle

7/10

Importance du sujet

10/10

Avis et Propositions

La mobilité est très importante à mes yeux, il faut une mobilité efficace pour l’ensemble des concitoyens peu importe leur âge, leur besoin et leur moyen de locomotion.

Nous avons de plus de régularité dans les bus et spécialement en zones rurales, un meilleur service et une meilleure ponctualité des trains, des parkings aux abords des grandes villes avec des navettes qui permettent d’accéder au centre de la ville pour un tarif intéressant afin de favoriser les petits commerces.

 

sécurité

Evaluation de la situation actuelle

7/10

Importance du sujet

9/10

Avis et Propositions

Adopter (après audit) une loi de programmation et de modernisation de la justice et de la sécurité,
fixant clairement les moyens à mettre en œuvre et l’échéancier de cette mise en œuvre.
• Compléter le cadre de la magistrature (actuellement environ 20 % des postes ne sont pas pourvus et
plus de 250 magistrats devraient être nommés).
• Poursuivre et renforcer le programme d’investissements dans les infrastructures et moyens
matériels et techniques.
• Achever rapidement l’informatisation des tribunaux et services judiciaires et créer une véritable
banque de données des décisions judiciaires, qui permettra le développement de l’intelligence
artificielle.
• Maintenir la Cour d’Assises, mais dans certains cas (terrorisme, crime organisé multinational),
constituer, comme en France, une « Cour d’Assises spéciale » dont le jury serait formé de magistrats.

Renforcer les peines pour infraction terroriste, en prévoyant systématiquement une peine de sûreté
pour les terroristes et leurs complices.
• Ne pas laisser revenir en Belgique les djihadistes détenus en Irak et en Syrie qui doivent être, sauf
exception, jugés et détenus sur place.
• Déchoir de la nationalité les terroristes double-nationaux et les expulser à l’issue de leur peine.
• Prononcer la dissolution immédiate de toute organisation prêchant la haine.

Réaliser un audit du fonctionnement des polices afin de déterminer les besoins en équipement et
en recrutement.
• Prendre en compte les primes et la notion de pénibilité dans le calcul des pensions de retraite des
policiers.
• S’assurer que toute violence verbale ou physique envers un fonctionnaire de police sera toujours
suivie d’une sanction.

sport

Evaluation de la situation actuelle

6/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

festivités

Evaluation de la situation actuelle

8/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

bonne gestion

Evaluation de la situation actuelle

7/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

participation citoyenne

Evaluation de la situation actuelle

6/10

Importance du sujet

8/10

Avis et Propositions

Informations complémentaires

Namurois de 42 ans, marié, 3 enfants.

Les valeurs principales que je défendrai sont la mobilité, la sécurité et l’enseignement.

J’apprécie communiquer de manière efficace afin de prendre les bonnes décisions, je suis aussi très à l’écoute de mes proches à qui j’apporte un maximum de soutien.